Les secrets du couchage idéal

Comme on dit « la vie appartient à ceux qui dorment bien ». Pourtant, le sommeil est comme un luxe que beaucoup d’entre nous ne peut s’offrir.

L’insomnie touche à de nombreuses personnes. Ses causes varient d’un sujet à un autre. Bien qu’elle semble irrémédiable chez certaines personnes, la literie y est pour quelque chose. Pour bien dormir, il faut un bon lit.

En effet, le secret du couchage idéal réside au niveau du sommier. Par ailleurs, le système exploité par chaque type de lit n’est pas le même.

Nous nous sommes penchés sur cet aspect pour mettre à jour les secrets du couchage idéal. De quoi jouir enfin des nuits réparatrices.

Dormir sur une literie neuve

Dormir sur une literie neuve

 

Une literie de qualité est de mise. D’après un sondage, la durée de vie de la literie en France est autour de 14 ans. Or, il convient de la changer tous les 8 à 10 ans.

Il est évident qu’une literie neuve favorise le sommeil en raison de sa qualité. En conséquence, les micro-éveils seront réduits. En effet, le sommeil sera moins agité et plus récupérateur selon l’étude clinique Actimuscle.

L’activité musculaire va diminuer de 3 fois en moins. En réalité, elle ne change pas la nature du sommeil, mais contribue plutôt à sa continuité et sa qualité récupératrice. En d’autres termes, il ne s’agit pas de dormir plus, mais de dormir mieux.

Les dormeurs affirment qu’ils ont une meilleure forme au réveil. Chez les jeunes âgés de 18 à 25 ans, ils remarquent une grande lucidité après avoir passé la nuit sur une literie neuve. Sans parler du fait qu’un bon lit optimise l’endormissement pour un sommeil profond.

Un petit test en magasin avant d’acheter

Un petit test en magasin avant d’acheter

Concernant la fermeté du matelas, les fermes ne sont pas forcément les meilleurs. Pour choisir votre literie, il est conseillé d’essayer le matelas en magasin. Allongez-vous dessus quelques minutes en guise de test.

Cela vous permettra de juger par vous-même son efficacité. D’ailleurs, les ressentis peuvent varier selon le dormeur. Le même modèle peut sembler « souple » à quelqu’un et « ferme » pour un autre. Pour un lit de couple, il vaut mieux l’essayer à deux.

Confort du matelas : l’accueil et le soutien

Confort du matelas

Parmi les critères essentiels à vérifier, l’accueil et le soutien sont cruciaux. Ces deux aspects reflètent largement le confort d’un matelas.

En fait, l’accueil est la première impression ressentie une fois allongée sur le lit. Puis, le soutien se rapporte au maintien de la colonne vertébrale. D’où l’importance de choisir son matelas en fonction de sa morphologie.

Pour éviter les douleurs musculaires, évitez les matelas trop durs. Quant à la taille, un grand matelas serait à préconiser vu que nous bougeons beaucoup pendant le sommeil.

En moyenne, on bouge 30 à 40 fois par nuit, à raison de 60 à 80 fois chez les duos. Or, le moindre geste ne devrait pas occasionner de gêne auprès des deux parties.

Quant faut-il changer de literie ?

changer de literie

Il y a des signes qui ne trompent pas. Avec le corps qui s’enfonce dans le matelas lorsqu’on s’allonge, cela indique que la literie ne soutient plus correctement votre corps.

Il en va de même pour l’empreinte qui reste imprimée après s’être levé. Un autre signe d’usure du sommier. Sur les matelas à ressorts, les ressorts qui se font sentir sont mauvais signes.

Pour couronner le tout, l’hygiène du linge de lit aussi contribue à votre bien-être au lit. Au fil des années, il vieillit et se salit. La couette est à changer tous les 4 ans et l’oreiller tous les 2 ans.