Physiothérapie, ostéopathie et chiropratique : quelles différences ?

Il arrive toujours un moment où notre santé a besoin d’aide pour bien fonctionner. Dans ces cas, il arrive que nous fassions appel à des professionnels. Toutefois, l’on se demande parfois si la personne qui nous consulte est vraiment celle qui est habilitée à soigner notre mal. Ceci à cause de la ressemblance qui existe entre certaines thérapies. Telle est la difficulté lorsqu’on consulte un physiothérapeute, un ostéopathe ou encore un chiropraticien. Et pourtant les trois thérapies diffèrent les unes des autres.

Tout sur la Physiothérapie

La physiothérapie encore connue sous le nom de la Kinésithérapie dans certains pays est une nouvelle discipline de la santé. Un physiothérapeute intervient dans la prévention des maux liés au mouvement, à l’établissement du diagnostic et à la prise en charge. Son objectif est d’aider ou d’améliorer la capacité d’une personne à effectuer des mouvements. Il met ainsi son expertise en anatomie et en physiologie au service des personnes souffrant de ces maux. Il fait appel à des thérapies manuelles, les entraînements au mouvement et à l’électro physique.

Les interventions du physiothérapeute

Le physiothérapeute soigne les blessures sportives, les douleurs au niveau du cou et au dos. Il intervient également dans le cas des prématurés et des personnes ayant eu un accident vasculaire cérébral. Il s’occupe aussi des personnes souffrant de lésions médullaires ou atteintes des maladies suivantes : la maladie de Parkinson, l’arthrite, la mucoviscidose, etc. Vous pouvez aussi contacter un physiothérapeute si vous avez des vertiges d’origine vestibulaires ou des séquelles de labyrinthite.

L’essentiel sur l’ostéopathie

Les ostéopathes partent du principe que pour son bien-être, l’homme doit éviter d’adopter des postures et les modes de vie qui nuisent à sa structure anatomique. Il se charge de l’étude de la relation qui existe entre le corps humain et sa manière de fonctionner. L’objectif de l’ostéopathe est de rétablir les fonctionnalités des structures et systèmes du corps humain. Dans le but de favoriser l’autorégulation du corps. Pour ce paramédical, un bon mouvement impacte directement et positivement la circulation sanguine.

Les interventions de l’ostéopathie

L’ostéopathie est une thérapie qui date de très longtemps et qui s’effectue uniquement avec la main et par la palpation. Elle travaille sur le squelette, les articulations, les muscles, les nerfs et la circulation. En dehors de cela, elle se concentre sur le tissu conjonctif et les organes internes. De ce fait, elle soigne les douleurs au cou, le dos et le genou. Elle traite aussi les douleurs de sciatique, les maux de tête, les douleurs articulaires, les blessures causées par le sport et les microtraumatismes professionnels et répétés.

Les ostéopathes effectuent des diagnostics et se chargent du traitement en utilisant les techniques manuelles non invasives. Ils font usage des massages, étirements musculaires et ajustements rachidiens. Tout cela peut être complété par des exercices et modifications alimentaires.

Zoom sur la chiropratique

Aussi connue sous le nom de chiropraxie, elle date de très longtemps et se pratique avec la main. Elle veille à diagnostiquer un mal et à lui trouver une correction. Elle prévient également l’appareil locomoteur des troubles. Elle s’associe à la manipulation de la colonne vertébrale et du cou. Elle a recours à des examens physiques, palpatoires et radiologiques afin de poser son diagnostic.

Son objectif est de soigner les dysfonctionnements neuro-musculo-squelettiques pour donner la chance au corps humain de faire ressortir son potentiel.

Domaine d’intervention de la chiropraxie

Contrairement à la physiothérapie ou à l’ostéopathie, les avantages de la chiropratique ne sont pas si appréciés ni prouvés. Toutefois, son efficacité sur les douleurs lombaires n’est plus à démontrer. Ainsi, la chiropraxie permet de soigner les douleurs de dos.

En résumé, les trois thérapies n’interviennent pas dans la même circonstance. La chiropraxie convient donc à une personne souffrant de douleur au dos ou dans les jambes. Par contre, en cas de blessures et de blocage dorsal, un ostéopathe sera le consultant idéal. Un physiothérapeute sera dans son rôle en cas d’intervention chirurgicale ou un traitement médical ou une action de prévention contre les blessures du sport. Visitez le site https://physioosteolongueuil.ca/ pour en apprendre davantage sur le sujet.