Quel médicament choisir quand on a des hémorroïdes ?

Une crise hémorroïdaire est tellement douloureuse qu’elle ne pourra pas être supportée sans médicaments. Plusieurs types peuvent être choisis pour calmer la douleur et réduire l’inflammation. Avec ou sans ordonnance, il existe des solutions adaptées pour cicatriser la zone et lutter contre les démangeaisons.

Les crèmes en application locale

Un médecin pourra prescrire une crème à base de cortisone pour dégonfler la zone et commencer la cicatrisation. La cortisone est un composant très efficace pour revenir à une situation normale. Rétablissant la circulation sanguine et apaisant la douleur, ce choix sera important pour aider le patient à lutter contre ce phénomène.

La lidocaïne ou d’autres anesthésiants contre la douleur peuvent aussi être choisis en cas de crise hémorroïdaire aiguë. Etant donné que la douleur est insupportable, cette aide sera bénéfique. La solution Hemapro intègre une crème à base de plantes médicinales sera parfaite pour profiter de tous les bienfaits de la nature et lutter contre les hémorroïdes.

Les crèmes à base d’ingrédients naturels comme l’hamamélis ont un effet intéressant sur les hémorroïdes. La lavande ou le marronnier d’inde entrent souvent dans la composition de crèmes apaisantes et cicatrisantes. La ronce peut également montrer son efficacité donc elle se retrouve dans certaines crèmes ou pommades proposées en phytothérapie.

Les préparations locales

Pommades, suppositoires ou crèmes sont vendues en pharmacie avec ou sans ordonnance en cas de problème d’hémorroïde. Pour une action renforcée, ces préparations peuvent être renforcées avec un anti-inflammatoire ou un vasculoprotecteur. L’application va venir en complément des crèmes antalgiques car ces préparations ont un but apaisant et cicatrisant. Elles peuvent être utilisées lorsque la douleur s’est atténue pour lancer le processus de guérison ou pour accélérer la cicatrisation.

L’emploi de traitements locaux à base de plantes seront importants pour calmer les irritations et soulager la douleur. Sans effets secondaires, ces solutions seront très appréciées lorsque les symptômes des hémorroïdes se manifestent.

Lutter contre la douleur et l’inflammation

Les traitements oraux visent notamment l’atténuation de la douleur. Des antalgiques comme le paracétamol seront prescrits pour réduire son intensité. Agissant très bien sur les thromboses hémorroïdaires, ils seront très bien adaptés.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également efficaces en cas de crise hémorroïdaire ou de thrombose. Ils seront donc prescrits immédiatement par le médecin traitant pour lutter contre la douleur dans un premier temps. Réduisant aussi l’inflammation, ils auront double rôle.

Les traitements pour la circulation sanguine

Pour soulager les symptômes des hémorroïdes, les traitements oraux ont également leur importance. Les phlébotoniques peuvent être prescrits par le médecin comme pour le Daflon. Des solutions naturelles existent également sous formes de gélules pour lutter contre ce problème. A base de cyprès, d’hamamélis ou de marronnier d’Inde, ces plantes ont des vertus positives pour stopper la douleur, les saignements et emprunter la voie de la guérison.

Pour les femmes enceintes qui rencontrent des problèmes d’hémorroïdes, une prise en charge particulière pourra être pensée. Opter pour des gélules à base de vigne rouge ou de Mélilot est une façon de réduire les désagréments sans prendre de risques pour le bébé. Le Ginkor fort qui réunit plusieurs ingrédients naturels pourra également être envisagé pendant la grossesse.

Des injections en cas de complications

Si les hémorroïdes ne réagissent pas aux solutions classiques, des traitements plus lourds peuvent être envisagés. Les injections sclérosantes vont avoir une action immédiate sur les vaisseaux sanguins et enclencher une réduction rapide des hémorroïdes. Ces injections sont le dernier recours pour éviter une intervention chirurgicale. En fonction de l’état des hémorroïdes et de leur grosseur, ce choix pourra être fait par le médecin.