Aregs : ces cellules responsables de l’obésité

Des chercheurs suisses viennent de publier une étude sur la présence de cellules particulières chez les personnes obèses. Responsables du stockage des graisses, elles expliqueraient le phénomène d’obésité. Cette découverte pourrait être la clé pour lutter contre ce problème de santé dans le futur.

Le rôle des adipocytes

Les adipocytes sont importants pour l’organisme car ils vont stocker les graisses puis les libérer sous forme d’énergie en cas de besoin. Dans le cas des personnes obèses, les chercheurs suisses ont rencontré des anomalies dans la création des adipocytes.

Le triage et l’observation des gènes et des cellules chez différents types de personnes a permis de mettre en évidence la production d’une molécule inhibitrice pour les personnes en situation d’obésité. Les pré-adipocytes ne parviennent pas à maturité et ne vont donc pas devenir des adipocytes indispensables pour le contrôle des graisses.

Une nouvelle piste à exploiter

Grâce à cette découverte, l’obésité va pouvoir être traitée plus efficacement. Maîtriser les Aregs et les diminuer aura des conséquences positives. Les cellules adipeuses superflues vont s’éliminer petit à petit avec des adipocytes qui vont parfaitement faire leur travail. Le contrôle de ces cellules adipeuses est essentiel pour la santé car elles peuvent se retrouver dans la moelle osseuse et les muscles et devenir un réel problème.

A partir de ce résultat étonnant, des travaux vont être engagés pour parvenir à les contrôler ou à bloquer le mécanisme d’action. La plasticité du tissu adipeux va être modifié grâce à une solution adaptée. Dans le cadre de l’obésité qui touche de plus en plus de personnes, cette perspective est un réel espoir de voir sa situation changer définitivement. La mise en place d’un traitement sur mesure pourrait bientôt voir le jour et mettre fin à ce problème de santé.